13/01/2006

 

Les blogs envahis par la déferlante des splogs !

Victimes de leur succès, les journaux intimes en ligne – weblogs ou blogs – ont été pris pour cible par des spammeurs et des codes malicieux. Quelle est la réalité de cette nouvelle menace ? Mode d'emploi sécurisé de ce nouveau média "online".

ClubSymantecOn la croyait démodée, abandonnée dans un monde où les adolescents passent plus de temps devant la télévision et les jeux vidéo qu'avec un livre. Mais l'écriture fait un retour triomphal chez les jeunes avec l'arrivée des SMS et des e-mails, et depuis peu par ces journaux intimes modernes appelés "blogs". Près de 80 000 nouveaux blogs seraient d'ailleurs créés chaque jour et plus de 900 000 messages postés quotidiennement sur ces sites, selon Technorati, site spécialisé sur les blogs. Selon les études, les blogs ont rapidement trouvé un vaste lectorat : aux seuls Etats-Unis, près de 50 millions d'internautes déclarent lire les articles publiés sur les blogs.

Or, dans le monde de la sécurité informatique, le succès signifie aussi être attaqué par des virus et des pirates. Les blogs n'ont pas échappé à cette règle. Victimes de leur succès, ils ont été pris pour cible par des spammeurs, qui ont d'abord essayé de polluer les blogs existants par une profusion de messages publicitaires et ensuite créé des faux blogs, appelés "splogs" (contraction de spam + blog), ne contenant que de la publicité. Si ces blogs indésirables ne provoquent guère que perte de temps et d'énergie, d'autres sites usurpateurs peuvent avoir des conséquences plus graves : les "vlogs" – blogs contenants des codes malicieux de type virus ou Troyens – ou encore les "phlogs" (pratiquant le phising). En quoi consistent ces menaces ? Explications.

Des carnets en ligne que tout le monde peut publier

Journal intime, carnet de route tenu pendant un voyage, chroniques sur des sujets d'actualité, sur la vie quotidienne ou encore proposant des informations "non officielles" sur une zone de guerre, les blogs prennent de multiples formes. Ils sont la plupart du temps publiés par des internautes ordinaires, ni journalistes ni professionnels de l'informatique et ceci grâce à des logiciels qui permettent la création automatique de son blog et à des serveurs d'hébergement gratuits. Blogger et Type-Pad peuvent être cités parmi les plus connus de ces fournisseurs de service.

Pour avoir son propre blog, rien de plus simple. Il suffit de s'inscrire sur le site d'un des fournisseurs de service et, en quelques clics, le blog est créé ! Nul besoin de connaissances en HTML : les blogs suivent un modèle prédéfini, qui peut être personnalisé. La publication des articles est aussi simple que de poster un message sur un forum électronique. Dans la plupart des blogs, les lecteurs peuvent aussi commenter les articles publiés. Dans le cas des sites hébergés sur le réseau Blogger, le lecteur peut ainsi se promener entre différents blogs en cliquant simplement sur le bouton "blog suivant".
Mais pourquoi un tel engouement pour ces blogs, qui ressemblent somme toute fortement à des pages web personnelles ? Parce que les blogs se présentent sous la forme d'un média interactif avec des forums ou un fil d'actualité. Rien de comparable avec les outils limités et la mise en page souvent négligée des pages web "perso".

Splogs : l'information sacrifiée pour le référencement

Le spam continue de polluer nos boîtes aux lettres, mais les utilisateurs disposent depuis quelque temps d'outils adaptés pour le combattre (anti-spyware, entre autres). En se prenant aux blogs, les spammeurs choisissent une cible vulnérable. Ils piègent littéralement l'internaute, qui n'a à priori aucune raison de venir sur leur site, en lui faisant croire que l'information qu'il cherche se trouve sur leur page.

Appelés "splogs", ces faux blogs sont créés par des robots (logiciels réalisant automatiquement certaines démarches) qui vont copier sur d'autres blogs les articles et les expressions les plus recherchées par les internautes. Le robot ajoute ensuite sur le site visité des liens qui pointent vers le "site mère" du spammeur. L'objectif : augmenter le niveau de visibilité sur Internet ("pageranking") du site mère, c'est-à-dire assurer que l'adresse du site apparaît en tête des résultats des moteurs de recherche, même lorsque les internautes tapent un mot clé qui n'a rien à voir avec l'activité du spammeur.

Appelée "spamdexing" (référencement abusif), cette technique profite d'un système utilisé par les moteurs de recherche pour classer les résultats. Les moteurs comme Google affichent en effet leurs résultats en fonction du nombre de liens pointant vers le site évalué (les liens sont considérés comme un indicateur de popularité). Plus le nombre de sites qui pointent un lien vers le site "final" est élevé, plus ce dernier sera bien placé dans les résultats des moteurs de recherche.

Vlogs et phlogs : risque minime, mais non négligeable

Les splogs et le référencement abusif font perdre du temps aux internautes en les orientant sur des pages web qui n'ont rien à voir avec le mot qu'ils cherchent. Mais le principal dégât qu'ils causent se trouve ailleurs : ils rendent plus difficile l'accès à l'information, saturent les plates-formes d'hébergement et décrédibilisent les blogs. Il existe aussi une autre menace à prendre en compte par les internautes : rien ne garantit que ces faux blogs, créés par des auteurs peu scrupuleux, ne contiennent pas de liens contaminés par des spywares, des Troyens ou encore des virus. Si le risque de tomber sur un blog infecté est pour l'instant minime, des e-mails invitant à cliquer sur un lien de blog infecté ont déjà été recensés. La vigilance à adopter est la même que celle concernant les e-mails et tous les sites web en général : ne pas cliquer sur des liens ou objets suspects et mettre à jour son antivirus et tous ses logiciels.

 

Message reçu du club Symantec 

18:33 Écrit par Rebelle | Lien permanent | Commentaires (5) |  Facebook |

Commentaires

bonjour une merveilleuse journée a toi

Écrit par : coeurdenfant | 14/01/2006

... Merci pour ta visite
A+

Écrit par : Charles | 14/01/2006

Bon week end.

Écrit par : jicé | 14/01/2006

hi hi hi tres belle pensées rebelle que tu as laisser sur coeurdenfant

Écrit par : coeurdenfant | 14/01/2006

... Merci pour ces informations ...

Bonne soirée, bises

Écrit par : Fred | 14/01/2006

Les commentaires sont fermés.